logo2.png
Vue du chemin des Espès.jpg

LE VILLAGE DE SAINT GERVAIS

C'est un village semblable à beaucoup,

peut être un peu discret pour ceux qui ne font que le traverser,

mais celui qui s'y arrête est immédiatement séduit par son charme

avec ses curieuses petites rues aux maisons,

parfois reliées par des arches en pierre,

avec ses passages voutés,

et sa petite place ornée du traditionnel lavoir et sa fontaine

Chartreux_paysages_05_207_052.jpg
CDR_villages_saint_gervais_carte.png

À chaque village sa légende !

À Saint-Gervais, dont le vignoble fut érigé par les Romains, on dit que l’Église recouvrirait un temple dédié à Jupiter… Lorsque l’on sait que Bacchus est né de la cuisse de celui-ci, le destin de ce village était tout tracé ! Des vestiges, datant de l’époque romaine, ont d’ailleurs été mis à jour : poteries, tombes, traces d’habitat… Mais le véritable essor de ce vignoble du département du Gard a eu lieu après le phylloxéra, ce puceron de la vigne qui ravagea une grande partie de la viticulture européenne à la fin du XIXe siècle. Le vignoble de Saint-Gervais s’est d’abord reconstitué dans la vallée de la Cèze pour retrouver une extension importante sur les coteaux il y a une cinquantaine d’années. Animés par cet esprit de reconquête doublé de celui de la qualité, les vignerons ont obtenu le classement en Côtes du Rhône Villages communal en 1974. Aujourd’hui, ils cultivent ce vignoble sur  130 hectares, jouant dans leurs assemblages la combinaison du Grenache, de la Syrah, du Mourvèdre, Carignan et du Cinsault. Orientée Est/Ouest, plantée sur des grès et des cailloutis-calcaires, la vigne donne naissance à des vins rouges onctueux et frais aux arômes de fruits rouges et d’épices fines pour un plaisir immédiat. Les rosés se distinguent par leur gras et leur longueur en bouche. Les blancs, éclatants, se parent de jolies notes florales.